Archives de avril 2010

« Isolé du reste du monde par de verdoyantes montagnes, le Laos a la saveur, rare à notre époque, d’un pays encore vierge. »1

Ouvert à nouveau au tourisme depuis moins de vingt ans, le Laos demeure une contrée méconnue qui invite au respect et à la contemplation. Ses paysages magnifiques, sa nature bucolique, la splendeur de ses temples, ses villages pittoresques en font une destination des plus attrayantes.

Autrefois un des États les plus riches de l’Asie du sud-est, il est tombé sous la tutelle des royaumes voisins plusieurs fois, notamment le Siam et le Vietnam. Malgré les décennies de guerre qu’il a traversées, son peuple n’a pas endurci son cœur. Il demeure prudent, parfois méfiant, mais est généralement très hospitalier envers les étrangers.

Un fleuve tranquille et vivant

Une des expériences les plus inoubliables d’un voyage au Laos est sans aucun doute la descente du fleuve Mékong en bateau jusqu’à l’ancienne capitale, Luang Prabang. Il est possible de prendre un bateau au départ de Houay Xai, à la frontière de Chiang Khong au nord-est de la Thaïlande, ou encore de louer une embarcation privée avec capitaine pour les deux jours de la descente.

Des paysages de forêts tropicales, de montagnes, de plantations de riz, de bananeraies, de petits villages sur pilotis accompagnent la navigation. Le spectacle de la vie quotidienne sur les rives du Mékong égaie l’aventure : enfants qui sautent joyeusement dans le fleuve en riant, buffles d’eau qui se prélassent au soleil et pêcheurs coiffés de leurs chapeaux pointus lançant leurs filets.

10 avril 2010 - Publié par Anne Godbout

Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours