Articles de la catégorie Divers

Nous sommes parfois confrontés, à certains moments de notre vie, à de grands bouleversements, qui peuvent nous faire perdre nos repères, par exemple l’annonce d’une mauvaise nouvelle, la perte d’un emploi, une rupture amoureuse, une trahison, un échec, un déménagement dans un environnement différent ou toute autre situation qui apporte un changement important dans notre vie. En nous retrouvant ainsi désorienté, nous ressentons soit une certaine angoisse, soit un lâcher-prise.

Accepter de perdre ses repères peut être une opportunité de croissance et même un outil de développement personnel. Cela peut effrayer certaines personnes, mais c’est un état qui permet au mental de relâcher son contrôle, pour faire place à du nouveau, pour élargir et enrichir notre vision du monde.

Le voyage permet ce type d’expérience. Le fait de se retrouver dans un environnement différent et surtout d’être immergé dans une culture différente, peut être parfois déconcertant. Mon expérience personnelle m’a appris à devenir plus souple, à mieux accepter les situations imprévues, à être moins dans le « contrôle » et beaucoup plus dans « l’ouverture ». C’est ce que j’ai vécu lorsque j’ai voyagé en Inde et au Kenya avec Spiritours.

Je rêvais de visiter l’Inde et le Taj Mahal, une des sept merveilles du monde moderne. Lors d’une journée portes-ouvertes dans les bureaux de Spiritours, j’ai assisté à une présentation sur l’Inde du nord qui m’a plu. La coordonnatrice responsable du voyage était là pour répondre à mes nombreuses questions dont celles concernant les démarches pour l’obtention de mon visa pour l’Inde.

Lors de ce voyage j’ai beaucoup apprécié que nous soyons un petit groupe, surtout lors des déplacements, car en Inde ce n’est pas toujours évident. Notre espace personnel est vite réduit puisqu’il y a beaucoup de monde, ce qui peut être très déstabilisant par moment.

Nos sens sont continuellement stimulés que ce soit l’odorat pour les différentes odeurs, l’ouïe par la cacophonie de la circulation et les gens, la vue parce qu’il a tant de choses à voir au même endroit et en même temps, le goût par la dégustation des nombreux plats de la cuisine indienne qui sont parfois épicés et le toucher des tissus qui servent à la confection des habits indiens.

J’ai senti que je perdais un peu mes repères quand nous avons assisté à une cérémonie d’Aarti dans un temple, il s’agit d’un rituel hindou très ancien qui prend la forme de chants et d’offrandes au feu sacré. C’était très beau, mais tellement différent!

L’année suivante, j’ai choisi d’aller vivre un safari au Kenya, motivée par deux raisons principales : l’accompagnateur, puisque c’était le même avec qui j’étais allée en Inde et que je l’avais bien apprécié, et la seconde est que j’avais la possibilité de voir des éléphants et d’autres animaux dans leur milieu naturel. J’avais vu quelques éléphants en Inde, mais ces animaux me fascinent et l’idée de les voir dans la savane me réjouissait.

Ma démarche pour obtenir un visa s’est bien déroulé puisque j’avais acquis de l’expérience lors de mon voyage précédent. Il ne restait plus qu’une petite visite à une clinique voyage et j’étais prête pour l’aventure. Dans la vaste étendue de la savane au milieu des animaux sauvages, on peut perdre facilement nos repères, je dois avouer que je me suis sentie toute petite, mais notre guide national d’expérience et notre chauffeur ont su nous rassurer et bien nous encadrer. Ce fut un autre voyage inoubliable qui m’a permis de me dépasser et de grandir intérieurement. Je regarde parfois les photos et je remercie la vie de m’avoir donné la chance de vivre de si belles expériences qui m’ont fait réaliser que tout est possible, il suffit d’y croire.

Par : Claire Caron

 

 

 

 

29 juin 2018 - Publié par Anne Godbout

Véritable espace personnel, le jardin intérieur est un lieu dans lequel on aime se réfugier pour mieux se retrouver et se construire. Dès le plus jeune âge, nous cultivons notre jardin, même s’il arrive parfois que nous le laissions en friche pendant longtemps.

Qu’est ce qui se trouve dans notre jardin intérieur ?

Si l’intimité était un lieu, elle serait probablement ce petit jardin discrètement enfoui dans un coin de notre cerveau. Nous y mettons nos pensées, nos souvenirs, nos passions, nos envies… Bref, tout ce que nous souhaitons garder jalousement pour nous et que nous ne voulons pas confronter, pour le moment, au regard des autres.

Comment bien cultiver son jardin intérieur?

Pour créer un jardin conforme à ses envies, il faut savoir ce que l’on veut y mettre afin qu’il prenne forme et que les graines qui y sont plantées deviennent de magnifiques fleurs. Évitez donc les pensées négatives qui viendraient polluer votre sol avec de mauvaises herbes. Cultiver son jardin intérieur signifie aussi prendre du temps pour assouvir ses passions, donner du sens à sa vie, réaliser ses rêves. C’est dans ce lieu que vous mettez tous vos projets en attente pour qu’ils mûrissent avant que vous les réalisiez.

7 juin 2018 - Publié par Anne Godbout

Le retour à l’essentiel, c’est revenir à ce qui compte vraiment, à nos valeurs profondes, c’est se dépouiller de tout superflus en faisant un grand ménage intérieur. On le vit parfois malgré nous, lors de grandes transitions de vie ou d’épreuves telles que la maladie, un accident, ou le décès d’un être cher. On peut le vivre aussi consciemment dans le cadre d’une démarche personnelle, par exemple en entreprenant un voyage de marche sur le chemin de Compostelle ou au désert, où le dépouillement s’impose, où nous sommes face à face avec nous-même, où nous rencontrons d’autres êtres qui vivent simplement, libres et joyeux.

Le retour à l’essentiel c’est aussi le retour aux sources, à nos racines, à notre culture, à nos parents, à notre mère. Le mois de mai est d’ailleurs l’occasion de rendre hommage à celle-ci.

Si les témoignages d’appréciation et d’affection à l’endroit de notre mère demeurent toujours souhaitables, un coeur aussi aimant que celui de notre mère sait percevoir l’amour et la gratitude de ses enfants.

Les occasions comme celle-ci nous permettent néanmoins d’exprimer plus aisément ce profond attachement, et qui, telle une fleur, ne demande qu’à éclore sous l’action du printemps.

Comme au Pérou, chez les Incas qui célèbre la Pachamama (Terre-Mère) en Quechua qui est la déesse-terre. Avec l’arrivée des Espagnols, la Pachamama a commencé à être remplacée par l’image de la Vierge Marie.

Actuellement la tradition de l’offrande se maintient et se pratique toujours, principalement dans les communautés quechuas, à travers une offrande appelée Challa ou Pago. La Terre-Mère est considérée comme un être vivant à la base de tout : êtres vivants, végétaux, minéraux, textile, technologie, etc. Il convient donc de lui faire des cadeaux pour s’attirer ses bonnes grâces. Ainsi, on creuse un trou dans le sol, pour y déposer de la nourriture, de la bière et des feuilles de coca, à l’attention de Pachamama.

Une tendance actuelle est le retour à la terre, qui est aussi une forme de retour aux sources : on cultive ses propres légumes et fines herbes, même en ville avec l’arrivée des toits verts ou des serres d’abondance attachées à sa maison, par souci écologique ou par choix personnel, pour manger des légumes frais et biologiques à longueur d’année et prendre soin de sa santé. On dit que jouer dans la terre est thérapeutique; on sème, on cultive, on récolte, ce processus est un miroir de notre propre jardin intérieur.

Le monde extérieur qui nous entoure est un véritable et perpétuel reflet de notre monde intérieur, ceci est une réalité que nous passionne particulièrement dans le cadre de nos voyages de ressourcement et qui a inspiré notre slogan : Ouvrez vos yeux, votre cœur et votre esprit, sur de nouveaux horizons du monde et de votre monde intérieur.

« Le voyage est un retour vers l’essentiel »
Proverbe Tibétain

 

3 mai 2018 - Publié par Anne Godbout

 

 

 

Le mot Pause est un nom féminin qui désigne un temps d’arrêt ou de repos dans le cadre du travail ou dans la pratique d’une activité.

Faire une pause, c’est simplement dire stop et prendre le temps de se recentrer. C’est prendre le temps de faire un bilan ou simplement de s’occuper de soi.

En effet, faire une pause, c’est l’occasion de reprendre un peu de maîtrise sur sa vie. Ne serait-ce qu’en rechargeant ses batteries, en choisissant plus d’activités qui nous plaisent, en pensant plus à soi, en se réalignant sur ses valeurs!

Faire une pause, c’est finalement se redonner l’occasion de se positionner à nouveau dans sa vie. S’offrir l’opportunité d’un nouvel élan, un nouveau départ!

 

 

15 idées pour recharger ses batteries

1- Aller prendre une marche en nature
2- S’offrir un massage thérapeutique
3- Prendre un bon bain chaud avec des chandelles
4- Écouter de la musique apaisante
5- Visiter une exposition d’art dans un musée ou faire une sortie amusante
6- Regarder un film inspirant ou comique
7- Faire du yoga ou de la méditation
8- Prendre un bain de soleil sur une terrasse avec sa boisson préférée
9- S’offrir une fin de semaine de retraite silencieuse dans une abbaye ou un centre de ressourcement
10- Participer à un atelier ou une conférence inspirante
11- S’offrir une journée au spa avec un(e) ami(e)
12- Partir une semaine sur le bord de la mer
13- Lire un bon livre assis dans son fauteuil préféré
14- S’offrir un voyage de ressourcement ou un pèlerinage
15- Se donner la permission de prendre une pause et de ne rien faire

Claire et Anne Mars 2018

23 mars 2018 - Publié par Anne Godbout

GAGNEZ UNE PAIRE DE BILLETS D’AVION POUR TEL AVIV! Visitez le Salon international tourisme voyages à la Place Bonaventure, Montréal, du 20 au 22 octobre 2017. Venez nous voir au kiosque E-4 et courez la chance de gagner une paire de billets d’avion aller-retour pour Tel Aviv, gracieuseté de notre partenaire Air Transat !

tel-aviv-409384_960_720

Règlements du concours

1. Pour participer au concours, une personne doit remplir un coupon de tirage au Salon International Tourisme Voyage, Place Bonaventure, Montréal. Seul un coupon de participation rempli par le participant est admissible.

Mode alternatif gratuit (aucun achat obligatoire)
Le participant doit aimer l’annonce du concours sur la page Facebook de Spiritours, partager l’annonce du concours et mettre un commentaire dans cette annonce expliquant brièvement pourquoi il aimerait gagner.

Chaque participant aura droit à un coupon de participation. Pour le mode alternatif gratuit, un coupon pour chaque participant sera mis dans la boîte attitrée le 23 octobre en avant-midi par un membre du personnel de Spiritours.

2. Une fois rempli, le coupon de participation doit être déposé dans la boîte attitrée lors du SITV avant le 22 mars à 18h.

3. Le concours débutera le 22 octobre 2017 à 11h00 a.m. (ouverture du salon) et se terminera à 18h (fermeture du salon) ou 23h pour le mode alternatif gratuit.

4. L’attribution du prix se fera par tirage au sort parmi les coupons de participation admissibles.

Afin de se mériter son prix, la personne désignée devra répondre correctement à une question d’habileté mathématique.

5. Le gagnant devra consentir à ce que son nom et sa photo soient utilisés à des fins publicitaires.

6. Une lettre confirmant au gagnant ce que le prix comprend lui sera remise sur place ou, dans le cas où la personne gagnante ne serait pas présente, lui sera expédiée par le courrier le lendemain du tirage.

Le prix n’est ni échangeable, ni modifiable et ni transférable. La valeur du prix ne peut être remise en argent.

7. Le concours s’adresse aux résidents du Canada.

8. La personne au bénéfice de laquelle ce concours publicitaire est tenu, son employé, son représentant, son agent, son fournisseur de prix, les agences promotionnelles du commanditaire du tirage au sort ainsi que les membres de sa famille immédiate et membres du foyer de ses employés ne sont pas autorisés à participer.

a. Ce tirage au sort n’est pas valide là où la loi l’interdit.
b. Pour des fins du présent règlement de participation, « famille immédiate » s’entend des père, mère, frères, sœurs, enfants, mari et femme ou conjoint de fait d’un tel employés, agent et/ou représentant.

9. Pour être admissibles, les participants et les accompagnateurs doivent être en mesure de voyager en toute légalité et de façon autonome. Si un participant sélectionné n’est pas admissible ou ne répond pas aux exigences telles que définies dans ces règles du tirage au sort, le commanditaire du tirage aura le droit de disqualifier ledit participant et de tirer au sort un autre bulletin de participation admissible aux fins d’attribution du prix. Le commanditaire du tirage au sort sera entièrement et totalement déchargé de toute responsabilité à cet égard.

10. Un différend quant à l’organisation ou à la conduite d’un concours publicitaire peut être soumis à la Régie des alcools, des courses et des jeux afin qu’il soit tranché. Un différend quant à l’attribution d’un prix peut être soumis à la Régie uniquement aux fins d’une intervention pour tenter de la régler.

Description du prix

Une paire de billets d’avion aller-retour Montréal/Tel Aviv avec Air Transat (une valeur approximative de 2 500 $)

Ce prix comprend : vol aller-retour sur Tel Aviv avec Air Transat pour deux personnes (valide jusqu’au 31 octobre 2018), toutes les taxes avec départ.

Ce prix ne comprend pas : le fonds d’indemnisation des clients des agents de voyage (1$ par tranche de 1000$), assurances-voyage et tout ce qui n’est pas mentionné dans ce prix comprend

N.B. Ce prix peut être applicable sur un voyage en Israël (Terre Sainte) offert par Spiritours avec des vols avec Air Transat, si désiré (avant le 31 octobre 2018). Le gagnant aurait un crédit pour la valeur des billets d’avion et devrait alors uniquement défrayer la portion terrestre.

Ce prix d’une valeur approximative de 2 500 $ est offert par Air Transat en collaboration avec Spiritours. Si la personne doit refuser le prix tel quel, le deuxième coupon tiré au sort le même jour sera valide.Air_Transat_Hor_RGB- 2017

Le tirage au sort aura lieu le 23 octobre à midi, chez Spiritours, au 1030 rue Beaubien est, suite 400, Montréal, Qc, H2S 1T4

La valeur des prix a été établie selon le prix de détail suggéré au moment de l’organisation du concours.

Les gagnants devront compléter un formulaire d’inscription plus de 60 jours avant la date du séjour et signer comme quoi ils ont bien lu les conditions générales de Spiritours.

Documentation requise
Passeport valide obligatoire pour tous les voyageurs (validité d’au moins 6 mois après la date de retour du voyage). Pour les détenteurs de passeports non Canadien, veuillez-vous référer aux autorités compétentes pour la documentation requise selon votre cas.

20 octobre 2017 - Publié par Anne Godbout

Article écrit par Anne Godbout, présidente de Spiritours, publié dans le magazine Mieux-être, numéro décembre 2013

Carrefour des civilisations méditerranéennes, l’Andalousie demeure aujourd’hui le miroir d’une culture authentique très diversifiée.
Vous serez conquis par cette terre chaleureuse et colorée d’Espagne qui vous accueillera avec sa franche hospitalité. En plus de son riche héritage historique, artistique et spirituel, l’Andalousie, c’est le flamenco, la ferveur des processions, la splendeur sauvage des paysages et la fascination de ses magnifiques plages brûlées par le soleil.
Voisin du détroit de Gibraltar, l´Andalousie est le territoire le plus au sud de la péninsule ibérique ; ceci explique qu’il a toujours été un pont entre l’Europe et l’Afrique. Son passé puise aux sources de l’Orient mythique et des cultures nord-africaines. On le constate surtout dans l’architecture locale qui se distingue par l´importance de vestiges de l´époque d´Al-Andalus, période du Moyen-Âge (711-1492), pendant laquelle la péninsule Ibérique était sous domination musulmane. Plusieurs sites de l’époque et de celle suivant la Reconquête sont inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Pour les amateurs de culture et d’histoire, Séville, Cordoue et Grenade, triangle d’or andalou, est le circuit touristique le plus populaire. En voiture, le parcours s’étire sur 420 km et, en prenant le temps de visiter les sites et monuments les plus importants, il faut au moins 6 jours pour en faire le tour.

Capitale surprenante qui combine toute l’essence de l’Andalousie, Séville est la plus grande ville de la région. C´est ici qu´on retrouve

18 octobre 2013 - Publié par Anne Godbout

Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours