Articles de la catégorie Spiritualité

En ce temps pascal, Dieu nous invite à faire don de nous par amour : un amour absolu pour soi et pour l’autre.
C’est avec cet amour inconditionnel que Marguerite Bourgeoys a œuvré : Marguerite au grand cœur !! Née le 17 avril 1620 (c’est son anniversaire aujourd’hui), cette femme a quitté sa Champagne natale, a bravé l’Atlantique en 1653 pour prendre soin des autres et pour les conduire sur le chemin de Dieu.

Pionnière du Nouveau-Monde, elle participe, aux côtés de Jeanne Mance et Paul de Chomedey au développement de Ville-Marie (actuel Montréal). Première enseignante de Montréal, elle œuvre pour une société chrétienne modèle où Français canadiens et Amérindiens vivraient en harmonie ; fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame, elle prêche pour une vie fraternelle, juste, dans la prière et la célébration du Seigneur.

Elle accueille les « Filles du Roy » et les prépare à leur future vie en Nouvelle-France. Elle participe activement à relever la croix du Mont-Royal et à fonder la chapelle Notre-Dame-De-Bon-Secours.

Un engagement sans faille sous l’égide de Marie afin de participer à bâtir une Église et une société meilleure. « Avoir Jésus dans le cœur » : aimer, laisser Jésus agir en soi, lui parler… Marguerite nous dit que la prière « doit partir du cœur qui est son centre ». Elle nous parle de Dieu « auquel on s’attache inséparablement ». Propos de Louise Côté, CND.

Nous aussi, aimons notre Prochain : un sourire, une parole, une action, une pensée, une prière. Tout est bon quand il s’agit de laisser parler son cœur !

Laurence Maurin

N.B. Nous offrons un pèlerinage en France (à Troyes) sur les pas de Marguerite Bourgoys du 21 au 29 avril 2020 avec l’abbé Guy Chapdelaine, O.M.M., C.d., Q.H.C. C’est une belle occasion de souligner, tous ensemble, le 400e anniversaire de naissance de sainte Marguerite Bourgeoys, femme d’exception dont les valeurs rejoignent encore les hommes et les femmes d’aujourd’hui.

Nous pourrons visiter ensemble les lieux qui ont marqué la vie de cette troyenne qui a grandement contribué à la fondation de Montréal, sous le vocable de Ville-Marie à l’époque. Fondatrice de la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours et de la Congrégation de Notre-Dame, Marguerite fut la première enseignante de Montréal.
Pour info : https://spiritours.com/boutique/aux-sources-de-la-foi/france-avril-2020/
Carole Golding, Responsable de la Pastorale
Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours à Montréal

 

 

17 avril 2019 - Publié par Anne Godbout

Quel est ce lieu ? Quel est ce temps ? Que voulons-nous en faire ?
Et surtout, que veut faire l’Esprit Saint de ce temps avec nous ?

C’est Lui qui en effet, comme avec Jésus, nous pousse avec toute l’Église au désert. Il doit donc en être l’animateur, l’âme.
Cela nécessite déjà la disposition suivante, celle d’une écoute intérieure et d’une veille intérieure, renouvelées.
Le désert, lieu de silence et de solitude nous y fait entrer. Il est marqué par une invitation : « quitter les rumeurs du quotidien pour nous plonger dans la présence de Dieu ». Son lieu : vivre de la Présence de Dieu.
Notre âme est Un Ciel. Dieu le Père, le Fils et l’Esprit Saint y sont présents. Nous ne sommes jamais seuls. C’est là, à l’intime, par le mouvement de rentrer en soi-même, que nous retrouvons la Source Originelle de notre vie, de nos désirs, de notre aspiration au bonheur – une Rencontre Essentielle.

Quel est ce temps, quarante jours, quarante nuits ?
Ce laps de temps nous indique que nous arriverons à un terme.
Le temps du carême est une préparation à la célébration du Triduum Pascal, c’est à dire à la célébration de la mort et de la Résurrection du Christ.
Il nous faut bien prendre conscience que c’est le fait historique de notre Rédemption que nous allons célébrer, mais aussi et surtout de revivre le mystère lui-même, et de nous en approprier sa vertu, son fruit.
Autrement dit, en recueillir sa grâce qui est Salut, Vie Éternelle (Jn 17,2).
Et pour que les effets de ce mystère soient plus abondants pour nous et pour tous nos frères et sœurs en humanité, nous nous préparons par un cœur purifié : « C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruits » (Jn 15,8).
Des trois observances préconisées, que sont le jeûne, l’aumône et la prière, doit en résulter un cœur purifié. Quant à l’âme de ces observances, elle doit être guidée par la Charité, l’Amour. Notre Seigneur Jésus recommandera à sainte Angèle de Foligno : « Je ne t’impose rien que tu ne t’imposes par amour ».

Que la Charité, qui est l’Esprit Saint, abonde en nos cœurs, afin qu’Il vienne féconder ce temps de grâce, ce temps de joie, ce temps de Salut…

Voici le temps favorable, voici le Jour du Salut !

Par: frère Laurent Marie Marchand o.c.d., animateur spirituel pour le voyage de Spiritours en Terre Sainte du 22 mai au 1 juin 2019

18 mars 2019 - Publié par Anne Godbout

Qu’est ce que les journées mondiales de la Jeunesse m’ont appris sur l’amour?

Panama nous a accueillis avec son soleil et sa chaleur. Les deux heures de route de l’aéroport Rio Hato jusqu’à la capitale furent agrémentées de chants, de plaisir et de fous rires.Les jeunes qui voyageaient avec moi étaient dynamiques, leur énergie était un avant-goût de ce qui m’attendait cette semaine.
En arrivant à notre paroisse d’accueil, nous avons été reçus avec des chants et de la danse. C’était déjà la fête! On nous a présenté aux familles qui ont généreusement accepté de nous héberger et chaque pèlerin est reparti dans sa famille d’accueil. J’ai fait la rencontre de la femme que j’allais appeler ma « maman du Panama », son anglais était moyen et mon espagnol aussi, mais on se comprenait et on s’aimait déjà. J’ai vu l’amour de Dieu à travers les nombreux bénévoles par la façon dont ils nous ont accueillis, dans leur pays, dans leur église et dans leur maison. Cela aura été mon introduction à la leçon d’amour qui m’attendait.
Le lendemain, c’était la messe d’ouverture avec le pape François. Ses paroles m’ont touchée, il disait: « Nous venons de cultures et de peuples différents, nous parlons des langues différentes, nous portons des vêtements différents. Chacun de nos peuples a vécu des histoires et des événements différents. Que de choses peuvent nous différencier ! Mais rien de tout cela n’a empêché de pouvoir nous rencontrer et de nous sentir heureux d’être ensemble. Cela est possible parce que nous savons qu’il y a quelque chose qui nous unit, il y a quelqu’un qui nous rapproche.
22 février 2019 - Publié par Anne Godbout

Vivre l’expérience d’une aventure transformationnelle sur les pas du livre « Mange, Prie, Aime »; une invitation à se déposer en Ashram en Inde, en quête de soi, laissant ainsi le secret de notre Être refaire surface.

Dix ans après sa sortie, le récit initiatique d’Elizabeth Gilbert « Mange, Prie, Aime » continue de faire des adeptes. Le livre qui a changé des vies. C’est l’un des plus grands succès littéraires des 50 dernières années. Vendu à des millions d’exemplaires, traduit dans plus de 30 langues, même 10 ans après son arrivée en librairie « Mange, Prie, Aime » suscite un engouement qui ne semble pas près de s’essouffler. Pourquoi ? Parce que oui, il y a des livres comme ça qui changent des vies.

Tout comme l’auteure à succès Elizabeth Gilbert, certaines personnes se sentent coincées dans des situations « d’inconfort confortable » ne voyant pas d’issue. L’idée de se faire confiance, de laisser aller la course folle, le stress et, à un moment donné, suivre son coeur. Apprendre à dire non et à se donner du temps. Lorsque le voyage au loin, invite au voyage intérieur. Une retraite en Ashram afin de se transformer et suivre sa voie intérieure.

14 novembre 2018 - Publié par Anne Godbout

(finaliste de notre concours 15ème anniversaire, Catégorie 2 : Comment un voyage de ressourcement avec Spiritours pourrait transformer ma vie?)

Vous avez bien lu… En lien avec ma participation à votre concours, mon texte ne traitera pas de mon éveil spirituel mais bien de mon « réveil » spirituel.

18 octobre 2018 - Publié par Anne Godbout

(finaliste de notre concours 15ème anniversaire, Catégorie 2 : Comment un voyage de ressourcement avec Spiritours pourrait transformer ma vie?)

Je suis en cheminement personnel depuis la fin de mon adolescence. Bien sûr, au début, c’est la souffrance qui m’a amené à aller vers cette voie. Maintenant, j’y trouve un plaisir. J’ai besoin de temps à autre de m’arrêter pour voir où j’en suis dans ma vie. Tant au point de vue physique, émotionnelle, spirituelle. Je médite depuis plusieurs années, cela m’ancre davantage dans le présent et m’apporte beaucoup. Cependant, je n’ai jamais eu la chance de faire un voyage pour prendre du temps juste pour moi.

- Publié par Anne Godbout

Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours