Cultiver sa foi : 3 pèlerinages qui ont transformé ma vie

J’ai participé à une messe spéciale pour les amis du Frère André avec une collègue de travail. Cette dernière m’a demandé, à cette même occasion, si j’aimerais l’accompagner en Terre Sainte, avec le prêtre de sa paroisse comme animateur spirituel. Elle m’a parlé du programme de ce pèlerinage qui était organisé par Spiritours, ça me semblait intéressant et j’ai dit oui.

J’ai eu la chance de visiter Jérusalem, Bethléem, Nazareth et même de faire une incursion en Jordanie; une marche dans le désert du Wadi-Rum, une visite à Pétra ainsi qu’une baignade dans la Mer Morte. Comme nous étions en pèlerinage, une messe était célébrée chaque jour dans des lieux symboliques. J’ai redécouvert les textes de la Bible lors des célébrations eucharistiques. Le fait d’être sur les lieux mêmes où certains des événements de l’Évangile se sont déroulés m’a permis de voir ma religion sous un autre angle.  

J’ai retrouvé une sérénité lors de ce voyage; c’est au Mont des Béatitudes que j’ai laissé sortir cet immense chagrin que je n’avais pas réussi à évacuer depuis la perte de mon père. Je suis donc revenue de la Terre Sainte avec une paix intérieure.

Peu de temps après, je me suis sentie interpellée par un pèlerinage en Italie. Mon état d’esprit était fort différent de lors de mon premier pèlerinage.  J’avais besoin de prendre un temps d’arrêt pour moi pour me ressourcer, me retrouver.

Ce voyage a débuté par Assise (visites des lieux où saint François et sainte Claire ont demeuré), une visite rapide à Sienne, un court séjour à Florence pour finalement conclure par la canonisation du frère André à Rome. Je ne pouvais laisser passer cette occasion unique d’assister à la canonisation d’André Bessette, le fondateur de l’Oratoire St-Joseph où mon fils avait chanté pour les Petits Chanteurs du Mont-Royal durant huit ans.

Au retour, j’avais l’impression que ma vie était moins compliquée qu’avant mon départ, je crois avoir vécu un retour à l’essentiel.

Et comme dit le dicton, jamais deux sans trois…

Mon troisième pèlerinage s’est déroulé au Portugal et en Espagne. Cette fois j’étais habitée par la peur de ce que l’avenir me réservait puisque je venais de perdre mon emploi après plusieurs années de service. Je remerciais tout de même le ciel pour tous les bonheurs que la vie m’avait apporté jusque-là. J’ai adoré le rythme relax de ce voyage. Lors des périodes de partage, certains de mes compagnons de voyage, sans le savoir, m’ont réconfortée par leurs témoignages et ont apaisé mes inquiétudes concernant l’avenir. De plus, la journée passée à Fatima avec la canonisation des deux petits bergers qui ont été témoins de l’apparition de la Vierge, a été un moment fort de ce voyage.

La cerise sur le gâteau; une petite marche sur le chemin de Compostelle et la visite de la cathédrale de St-Jacques-de-Compostelle m’ont ravie. Je suis revenue plus calme et moins anxieuse de ce que l’avenir me réservait.

A mon retour, comme j’adore les voyages, l’idée m’est venue de découvrir l’autre côté du monde des voyages. Je me suis donc inscrite à une formation en tourisme pour devenir agente de voyages. Pour mon stage, j’ai eu la chance d’être accueillie chez Spiritours. Et depuis quelques mois, j’ai la joie d’y travailler comme assistante aux opérations et aux communications, entourée d’une équipe dynamique et chaleureuse.

Qui aurait cru, lorsque j’ai débuté mes nombreux voyages avec eux il y a une dizaine d’années, que j’y travaillerais un jour !

Claire Caron

Liste des prochains pèlerinages avec Spiritours

2 h 24 min - Publié par Anne Godbout

Comments are closed.


Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours