Israël: pays de contrastes

«Israël ?? Vous allez là ?  mais n’est-ce pas dangereux ? Avec tout ce qu’on entend dire ….» 

C’est souvent sur le côté «sécuritaire» de l’endroit que se produisent les réactions lorsqu’on parle d’un séjour en Israël.  C’est vrai qu’il y a beaucoup d’enjeux politiques là-bas; il y en a toujours eus… Mais il y a tellement plus !  En fait, Israël est maintenant un tout petit pays; mais au-delà des frontières fermées d’aujourd’hui, ce territoire a une géographie très significative et une histoire particulièrement impressionnante!

Blotti tout au fond de la Mer Méditerranée, serré entre cette Mer et le désert d’Arabie, le pays a toujours été un lieu de passage entre deux grandes régions très fertiles : la Mésopotamie et l’Égypte.  Pour aller d’une à l’autre, pratiquement pas moyen de passer ailleurs.  Et on ne s’est pas gêné, l’histoire avec ses conquérants nous le dit !

Pays de passage, mais aussi pays de contrastes !  Le désert de la Judée est tout près de vallées très fertiles en Galilée.  Il y a le Mont Hermon, haut de 2880m et coiffé de glaciers dont la fonte forme le fleuve Jourdain; ce dernier descend  vers le sud et s’arrête dans la Mer Morte, le point  le plus bas sur la terre, à 400 m sous le niveau de la mer.  Ce Jourdain, avec le Lac de Tibériade qui en est un élargissement, contiennent la seule réserve importante d’eau douce du pays.

Et c’est donc dans cette petite région du monde, passante, fragile et contrastée que Dieu s’est révélé, selon la Bible en ses nombreux livres ! Celle-ci nous raconte que c’est là que Dieu a invité Abraham à se rendre après avoir quitté son pays, la Chaldée.  Là aussi que Moïse a ramené les descendants de Jacob après quelques siècles en Égypte.  Là qu’ils se sont implantés petit à petit, agrandissant leur territoire, faisant face à des ennemis.  De là aussi que les Juifs ont été chassés à quelques reprises, par les Babyloniens au VIème siècle avant notre ère ou encore par les Romains au second siècle.  Ils y sont revenus à différentes époques mais surtout depuis la fin du XIXème siècle avec le mouvement sioniste et après 1948 quand l’état moderne d’Israël a été fondé au départ des Britanniques.

C’est là aussi que selon la foi des chrétiens Dieu s’est «incarné», les quatre évangiles se déroulant presqu’en totalité sur cette terre.  Pour les Musulmans, Mahomet serait aussi venu à Jérusalem dans son voyage de nuit et y serait monté au Ciel pour y recevoir le Coran.  Et encore, Druzes, Bahaï, Ahmadiyyah Mormons et Bouddhistes, toutes des religions pour qui cette toute petite terre porte une part importante de leurs croyances.  Donc beaucoup d’histoire et de lieux saints !

Une bonne partie de l’économie du pays actuel repose sur le tourisme.  En fait, il y a plus de 11 000 sites archéologiques répertoriés !  Pour les Juifs quatre villes sont saintes : Jérusalem, Hébron, Tibériade et Safed.  Plusieurs lieux sont aussi très importants comme Massada ou Yad Vashem, en lien avec leur histoire, ancienne ou récente.  Les Chrétiens aussi, même s’ils sont nettement moins nombreux depuis quelques décennies, gardent de nombreux lieux en vénération : des villes comme Nazareth, Bethléem, Jérusalem, Cana mais aussi des endroits plus isolés comme Capharnaüm, le site du baptême de Jésus ou encore les monastères abritant des sites, pour certains bien attestés par l’archéologie moderne, pour d’autres plus «traditionnels».  Les pèlerins, peu importe leur dénomination religieuse, s’y rendent nombreux depuis des siècles et en très grand nombre et même parfois s’y installent, malgré toutes les vicissitudes politiques.

L’infrastructure d’accueil y est très bien organisée : c’est maintenant un pays très moderne !  Les routes sont belles et les trajets bien indiqués; les hôtels confortables; les gens sont très sympathiques et accueillants.  Un point important à souligner aussi : la qualité de la nourriture.  La cuisine est de type méditerranéenne mais en raison  des ethnies venues de tant d’endroits différents dans le monde, celle-ci est apprêtée avec bien des spécificités ce qui procure une mémorable expérience culinaire !

Nature, aménagements, diversité, cultures, spiritualités, … bref dans ce pays, il y a quelque chose pour tous selon ce que chacun y cherche !

De fait, l’agence de voyage Spiritours organise annuellement plusieurs voyages pour visiter ces hauts-lieux de la foi : basilique de l’Annonciation, Église de la Nativité, le Saint-Sépulcre; le Jourdain, la plaine de Jéricho, les ruines de Césarée-Maritime, Qumran,…  et tant d’autres endroits qui donnent à réfléchir sur la foi.  Ces voyages d’une dizaine de jours sont accompagnés par une guide chevronnée, Mme Théa Van de Kraats, qui a longtemps vécu en Israël et qui en connait bien les lieux et l’histoire.  Elle se fait généralement accompagner par un prêtre qui guide la prière et peut même célébrer l’eucharistie en différents endroits.  Un de ces voyages aura lieu du 20 au 30 octobre 2014.  L’automne est un moment propice pour se rendre là-bas en raison de la belle météo.

Pour plusieurs personnes, la géographie et l’histoire de la «Terre sainte» ont été les premières apprises en notre enfance.  Peut-être nous ont-elles fait rêver ?  Israël est certainement un merveilleux pays à visiter pour qui veut voir des ses yeux ce dont on nous a tant parlé et aussi si on désire se parler ou reparler de foi !  Et ça fait pour ma part 10 ans que je m’y rends régulièrement et je n’ai jamais senti un quelconque danger.

La Terre sainte, comme on dit, c’est le «cinquième évangile»!

Christian Bourgault, ptre

 

20 h 07 min - Publié par Anne Godbout

Comments are closed.


Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours