Articles identifié au mot «Association du tourisme religieux »

Jusqu’à décembre 2011, le Musée Marguerite Bourgeois, dans le vieux port de Montréal, présente une exposition temporaire intitulée « Utreïa ! En marche pèlerin » portant sur le phénomène des pèlerinages.

Responsable des collections et des expositions au Musée, Nathalie Simard nous confiait que cette exposition a été montée pour deux raisons : « depuis les origines, la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours – adjacente au musée – a été la première à être construite à Ville-Marie, spécifiquement afin de permettre aux colons de faire un pèlerinage mariale. »

Elle ajoute, « on voulait aussi susciter la réflexion sur l’expérience humaine vécue lors de pèlerinages, en s’intéressant, entre autres, aux raisons pour lesquelles on part encore, aujourd’hui, dans une société de plus en plus sécularisée, vers Compostelle, la Terre Sainte ou Saint-Pierre de Rome. »

 

4 mars 2011 - Publié par Michel Lizotte

[Spiritours: Voici un article publié dans le Journal de Montréal le mardi 16 novembre 2010 suite au colloque sur le tourisme religieux au Palais des Congrès du 13 au 15 novembre 2010.]

Par: Stéphanie Saucier, Agence QMI

Avec la canonisation récente du frère André, les touristes religieux sont plus nombreux que jamais à envisager de plier bagage en direction du Québec et de Montréal. L’Oratoire Saint-Joseph doublera à lui seul son nombre de visiteurs au cours des prochaines années, croient des spécialistes. Fondateur et président de la World Religious Travel Assiociation (WRTA), dont l’exposition annuelle a lieu ces jours-ci au Palais des congrès, à Montréal, Kevin J. Wright est sans équivoque: le tourisme religieux prend de l’expansion partout dans le monde.

Comme l’Oratoire Saint-Joseph a été sous les projecteurs lors de la canonisation du saint frère André, M. Wright croit que le tourisme religieux et spirituel vers le Québec augmentera.

DOSSIER À VOIR ou REVOIR

«Normalement, quand une personne est canonisée, le nombre de gens qui visite sa ville double au cours des années suivantes. Ça devrait aussi arriver à Montréal», a affirmé M. Wright. Selon lui, ce n’est pas nécessairement le nombre de croyants qui a augmenté, mais plutôt la façon dont ceux-ci vivent leur foi. «Dans les années 1980, 1% des films, de la musique et des livres laissaient la place à la religion. Aujourd’hui, c’est 5%. Les croyants ont décidé qu’ils voulaient lire et voir des films portant sur la foi, et maintenant, ils veulent voyager», a-t-il expliqué.  Ainsi, selon M. Wright, l’industrie du tourisme religieux s’est diversifiée. Certaines églises ont commencé à développer des programmes de voyages et produisent aussi de la documentation.

Propriétaire de l’agence de voyages de ressourcement Spiritours, à Montréal, Anne Godbout a vu sa clientèle passer de 100 à 1500 voyageurs en sept ans. «Notre volet de pèlerinage chrétien est très populaire et c’est probablement parce qu’on a renouvelé l’image du pèlerinage. On attire les jeunes, les adultes et les aînés, mais 80% de notre clientèle est composée de femmes», a indiqué Mme Godbout, qui croit elle aussi que la canonisation du saint frère André aura un impact positif sur l’industrie.

Conscients de ce regain d’intérêt envers la Belle Province, des sanctuaires du Québec travaillent en collaboration avec des associations touristiques régionales.

18 novembre 2010 - Publié par Anne Godbout
Du 13 au 16 novembre  2010 aura lieu le premier congrès sur le tourisme religieux à Montréal, organisé par l’Association mondiale du tourisme religieux, la WRTA (World Religious Travel Association), représentant des centaines d’organisations et des professionnels du tourisme de plus de 30 pays à travers le monde.  Pour plus d’information vous pouvez visiter : www.wrtareligioustravel.com/WRTA/
Spiritours est un fier partenaire de cet événement!

12 octobre 2010 - Publié par Anne Godbout

Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours