Articles identifié au mot «Galilée »

Par l’abbé Christian Bourgault

Au matin de Pâques (Évangile de la nuit de Pâques), Jésus dit aux femmes venues au tombeau :  «Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront.» (Mt 28, 10)

Avant d’envoyer ses disciples partout dans le monde, le Seigneur ressuscité les renvoie en Galilée; pourquoi ?  Pour qu’ils se souviennent de tout ce qu’il leur a enseigné.  Et Celui qui va leur faire souvenir de toutes ces Paroles de vie, c’est l’Esprit. (Jn 14, 26).

C’est toujours touchant lorsque nous vivons un pèlerinage sur les Pas de Jésus de voir comment l’Esprit nous touche !  En effet, nous entendons les Évangiles depuis longtemps, nous cherchons à les vivre…  Mais en Galilée, dans ces lieux qui ont pourtant bien changé depuis deux mille ans; ces endroits parfois où il y a trop de monde et de bruit à notre goût…  L’Esprit est là et désormais nous ne pouvons plus entendre ces Paroles de la même façon.  Il y a une «connexion» qui se fait chez bien des gens.  C’est certainement ce que les Apôtres ont eux-mêmes vécu et qui les a aussi poussés à revenir à Jérusalem pour là aussi se «ressouvenir», faire mémoire.  Et l’annoncer.  Ce n’est pas pour rien que depuis les commencements, les chrétiens ont gardé précieusement la mémoire de ces lieux où Jésus est passé.  En parcourant leur histoire on voit comment ils ont été préservés pour servir de lieux kérygmatiques et catéchétiques au moment favorable.

Je n’ai encore rien dit de l’Esprit Saint…  En fait, je ne peux que témoigner de sa Présence là-bas… pour l’avoir «rencontré».  Je sais que je n’écoute plus l’Évangile de la même façon, que je ne prie plus le chapelet ou le Chemin de Croix de la même façon.  Jésus est vivant aujourd’hui et lorsque nous prenons ce temps uniquement pour lui en sortant de chez nous, pour le rencontrer, pour entendre sa Parole, alors oui l’Esprit n’est pas un discours si théologique soit-il… mais Quelqu’un même de la Trinité qui vient en nous pour nous faire connaître Jésus et son Père.

……………………..

Christian Bourgault, prêtre au diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et guide spirituel de l’Assemblée des Ordinaires Catholiques de la Terre Sainte

L’abbé Christian Bourgault accompagnera un pèlerinage en Terre Sainte avec Spiritours du 24 octobre au 5 novembre 2011  Pour information : 514-374-7965, 1-866-331-7965, www.spiritours.com


29 avril 2011 - Publié par Anne Godbout

En ces années de grandes mutations, nous sommes en recherche pour trouver une façon de vivre la foi adaptée à notre aujourd’hui.  Nous voudrions que nos eucharisties, par exemple, nous rejoignent davantage… mais aussi découvrir une façon de témoigner de notre foi auprès de nos contemporains.   Une suggestion alors pour nous sortir de nos habitudes, de cette routine qui nous sécularise si bien :  prendre la route et retourner aux sources SUR LES PAS DE JÉSUS !

Un pèlerinage, c’est toute autre chose qu’un voyage «culturel» comme on en vit tant.  C’est un séjour accompagné (je vous recommande vivement comme guide Mme Théa Van de Kraats de Spiritours) là où se sont déroulés ces événements dont nous entendons parler depuis notre enfance par la lecture de la Parole de Dieu dans nos prières, catéchèses et eucharisties.  Bien sûr, rien n’est plus comme au temps où Jésus a marché sur ces chemins…  et tant mieux !  Ce n’est pas de l’Histoire que nous allons faire, mais nous venons vivre une catéchèse, un «enseignement priant», là où tout s’est passé.  Bien sûr aussi qu’on peut rencontrer Jésus ressuscité partout, et particulièrement auprès des plus démunis… mais quand il est possible de suivre cette démarche, une aventure très intense peut survenir…

Il y a dans ces pèlerinages quelque chose de quasi sacramentel.  Lire la Parole tout en voyant le lieu où la tradition la fait se dérouler l’enracine en nous.  Imaginez-vous priant le chapelet dans la Maison (grotte) de Marie à Nazareth là où l’ange Gabriel vint la visiter…  ou encore, aidant à ouvrir le toit de la maison de Simon Pierre lorsqu’on veut descendre le paralytique devant Jésus…  ou apercevant Jésus marchant sur les eaux du Lac de Galilée…  ou suivant Jésus qui porte sa croix au milieu de ces foules de Jérusalem occupées à marchander le long des rues…  Ceux qui ont vécu le pèlerinage savent de quoi je parle :  après le pèlerinage, rien n’est plus pareil lorsque nous écoutons la Parole…  Nos eucharisties, nos temps de prière bibliques, nos rosaires nous transportent !  Et les mots nous viennent pour en parler abondamment !

12 août 2010 - Publié par Anne Godbout

Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours