Articles identifié au mot «Sahara »

Marcher en silence dans le désert est une des plus haute forme de méditation qui existe. Le désert nous propose d’une part, le dénuement complet et, d’autre part, une multitude de richesses insoupçonnées. Il permet de prendre une pause, un temps d’arrêt et de s’extirper de notre mode de vie occidental, mode de vie dit « civilisé ». Le désert, c’est un paysage à couper le souffle, des dunes à perte de vue, un silence. On ressent une grande paix dans le désert où tous nos repères habituels s’évanouissent pour faire place à une nouvelle réalité intérieure.
Ginette Gaudreault


De fines rides apparaissent sur le lit du lac. Le vent se lève.
Ainsi, l’invisible se rend visible à l’oeil…
Mémoire d’un vieux conte zen.
À 600 milles à l’heure1

Par Guy J. Giguère

C’est un peu là où je me situais, du moins où je pensais me situer, tant personnellement que professionnellement, lorsque j’ai débuté une certaine recherche pour un moment de calme, un lieu de paix.

Février 2004 et je terminais à peine un cycle d’un an qui m’avait apparu infernal : la fin d’une relation avec une personne qui m’était chère, le démarrage d’une petite entreprise de service jumelé au départ prématuré du seul associé, une redéfinition de l’objectif professionnel – une crise et une quête de sens tout à la foi – et, au tournant, la cinquantaine qui commençait à me narguer.

Bref, TOUT allait trop vite et j’avais l’impression de ne rien contrôler, d’être en pleine chute libre. Pour quelqu’un qui aime bien le plancher des vaches, c’est une sensation assez désagréable, parfois affolante… proche de la panique même. Il était temps réduire la vitesse. Mieux encore j’avais besoin d’une pause pour faire le point

J’avais toujours rêvé du Sahara !…Et c’est à ce moment, en furetant sur Internet et en y joignant mes mots clés ¨Sahara, méditation et paix¨ que j’ai découvert Spiritours… des tours pour la spiritualité ? Des voyages de ressourcement…c’était justement ce dont j’avais besoin. Un premier contact amical, une rencontre empreinte de simplicité m’a convaincu de ce désir d’aller marcher dans le désert et retrouver l’essentiel… en moi !

12 novembre 2011 - Publié par Anne Godbout


Que diriez-vous de tronquer la neige et le froid pour le sable doré et chaud du Sahara et les plages de rêve de la Méditerranée?

Spiritours vous offre de mettre l’hiver entre parenthèses en réalisant un voyage de ressourcement exceptionnel : Tunisie et Sahara, « Retour à l’Essentiel », du 17 au 28 mars 2011. Le départ est garanti!

Le Sahara, pour plusieurs, relève de cette magie particulière forgée à l’impensable et à l’austérité de ces espaces de silence. Ce désert, en bon miroir, vous reflète ce que vous avez de vaste, d’accueillant et d’essentiel en vous-même.
Nous vous invitons donc à la porte du désert, c’est-à-dire un lieu à la fois sécuritaire et enchanteur où il vous sera donné d’apprécier, entre autres choses, un oasis unique où contempler une facette différente de la vie.
Découvrez aussi les trésors naturels et culturels de cette terre de sérénité, comme le colisée El Djem, les maisons troglodytes de Matmata et la mosquée de Kairouan, ainsi que sa côte méditerranéenne et les îles de Kerkennah où le temps semble s’être arrêté.

Décider d’y aller, c’est déjà reconnaître en soi ce désir de revenir à l’essentiel !

Date limite d’inscription: 17 janvier 2011.

Pour plus d’information


7 janvier 2011 - Publié par Michel Lizotte

Par Claudie Pfeifer
Qui n’a pas rêvé de partir dans un désert ?

J’ai eu ce privilège de vivre un voyage de ressourcement dans le Sahara marocain organisé par Spiritours, avec un groupe de douze personnes, en tant qu’animatrice.

Je souhaite partager quelques moments précieux qui emplissent mon cœur encore aujourd’hui.

La découverte

Lorsque je me retrouve dans l’avion pour Casablanca, je dois me pincer. Et oui, je pars marcher dans le désert pendant plus d’une semaine. Ce rêve est en train de devenir réalité!

Neuf heures plus tard, nous nous retrouvons dans un dépaysement qui ne fait que commencer. La langue arabe sonne délicieusement à mes oreilles. Lors de la récupération des bagages, je vois arriver un homme habillé dans une magnifique gandoura bleue avec un turban sur la tête. C’est notre guide Mohamed, un berbère, qui est venu nous chercher à l’aéroport. Après les salutations d’usage, nous voilà tous dans une grande jeep, en route vers Zagora.

Les paysages défilent, tous plus grandioses que les autres. Les maisons sont en terre séchée couleur ocre. Les dattiers sont gorgés de fruits prêts à être cueillis.

Un premier choc culturel.

Lors de notre arrivée à Zagora, dans un hôtel décoré de tapis et de coussins brodés, nous sommes tous invités dans la famille de notre guide pour y déguster un couscous royal.

5 septembre 2010 - Publié par Anne Godbout

Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours