Articles identifié au mot «solidarité »

« Un prêtre se doit de venir à Auschwitz », explique le P. Patrick Desbois

ROME, 19 février 2013 (Zenit.org) – Le voyage d’Auschwitz est un voyage difficile mais nécessaire pour un prêtre : « un prêtre se doit de venir à Auschwitz », explique le P. Patrick Desbois, de retour d’un voyage exceptionnel à Auschwitz, avec des personnalités catholiques et juives, des évêques de France et d’Espagne.

Une délégation conduite par le cardinal André Vingt-Trois s’est en effet rendue au Camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, et a rencontré le cardinal Stanislas Dziwisz, archevêque de Cracovie, et des membres de l’épiscopat polonais au cours de ce voyage dont le P. Patrick Desbois livre quelques clefs aux lecteurs de Zenit dans cet entretien.

Le cardinal Vingt-Trois, archevêque de Paris, président de la Conférence des évêques de France, et le P. Patrick Desbois, président de l’association Yahad – In Unum, et directeur du Service national français pour les relations avec le Judaïsme ont été présents durant l’intégralité du séjour.

Etaient également présentes des personnalités de l’Eglise de France, dont 9 évêques, et des évêques de différents pays, comme Mgr Nasser Gemayel, de l’Éparchie de Notre-Dame du Liban des Maronites, visiteur apostolique des Maronites pour l’Europe septentrionale et occidentale, 2 évêques espagnols, Mgr Afolfo Gonzalez Montes, évêque d’Almeria, président de la Commission épiscopale pour la catéchèse et le catéchuménat, et

12 mars 2013 - Publié par Anne Godbout

La « révolution tunisienne » du 14 janvier 2011 a permis à la Tunisie de se démocratiser et d’acquérir plus de liberté pour les citoyens, notamment la liberté totale d’information et la levée de l’interdiction d’activité des organisations de défense des droits de l’homme. Ce sont de très bonnes nouvelles pour le peuple tunisien! Que d’espoir pour un avenir rayonnant. Toutefois l’économie du pays souffre de la baisse du tourisme. Les tunisiens ont besoin de nos visiteurs maintenant plus que jamais! 

Une journaliste de Tourisme Plus, Anne-Marie Parent, s’est rendue sur place en décembre 2011, en compagnie de Néji Gouider, directeur pour le Canada de l’Office national du tourisme tunisien, et de deux autres journalistes dans le but de rassurer les professionnels du tourisme et les voyageurs que la destination est tout à fait sécuritaire. Nous désirons partager avec vous certaines de ses impressions:

 « Il semble que le tourisme ait repris à près de 50 % par rapport à l’an dernier. Ça remonte, mais il n’est pas encore rétabli, en raison de perceptions qu’ont les touristes potentiels… Le tourisme est assurément une des clés au redressement économique.

Afin de faire part aux professionnels du voyage et à leurs clients de la situation stable au pays, nous logeons à l’hôtel Africa, directement sur l’avenue Bourguiba, là où les manifestations ont eu lieu l’hiver dernier.

« Business as usual », diraient les Américains. Les Tunisiens sont nombreux à marcher sur la promenade de ce long boulevard; ils rigolent, parlent au téléphone cellulaire, s’arrêtent prendre un

4 janvier 2012 - Publié par Anne Godbout

Vers une spiritualité de la solidarité


Dès mon premier voyage au Nicaragua, il y a de cela plus de 13 ans, j’ai été charmé par ce pays de l’Amérique centrale : pays que l’on dit constitué de Lacs et de volcans.

Je me rappelle de la chaleur que nous avons éprouvée, en descendant de notre oiseau d’acier.

Après avoir laissé sa fraicheur, nous marchions sur le tarmac, ravis par le paysage et impressionnés par les chauds rayons du soleil. Sortant de l’aéroport, nous nous sommes mis en route vers une petite ville du nom de Nandaime. Là nous attendait une autre sorte de chaleur, celle de personnes qui nous accueillaient pour partager leur quotidien, leur nourriture et même leurs modestes maisons.

Cette rencontre a été un tournant dans ma vie. J’avais déjà voyagé en Europe, au Honduras. Mais ce qui fait toute la différence, au Nicaragua, a eu trait à la rencontre, le partage, l’écoute et le respect réciproque. Je décelais chez ceux qui m’accueillaient et avec qui je vivais cette grande ouverture aux autres et à la spiritualité.

12 septembre 2010 - Publié par Anne Godbout

« QUAND LE VOYAGE AU LOIN DEVIENT UN VOYAGE AU FOND DE SOI »

Comme son nom le suggère, Spiritours est un voyagiste non-conventionnel, spécialisé dans l’organisation de voyages de ressourcement pour petits groupes, dans un souci de tourisme équitable. La mission de l’entreprise est de permettre à des individus de s’arrêter pour faire le point dans leur vie, se ressourcer et favoriser la croissance personnelle et spirituelle

Pour Spiritours l’objectif suggéré est simple : faire un pas de plus, peu importe où chacun est rendu dans son cheminement. Le rythme et la liberté des croyances de chacun sont respectés. Les moments de silence sont encouragés pour un ressourcement en profondeur. Ce sont des voyages thématiques qui offrent des pistes de réflexion et des outils de croissance. Les lieux visités sont choisis avec soin pour favoriser la démarche. La nature occupe une place privilégiée. Elle conduit à la contemplation et elle est souvent le reflet des paysages intérieurs. Le rythme du voyage est plus lent que les circuits traditionnels afin de prendre le temps de se déposer, de s’imprégner des lieux et de se ressourcer. L’accueil mutuel est encouragé à l’intérieur des petits groupes afin que se développent la fraternité, l’estime de soi et des autres, le partage et l’écoute.

Le tourisme est devenu une marchandise alors qu’il devrait être avant tout la RENCONTRE; rencontre d’une autre culture, rencontre de soi et rencontre de l’Autre. Le tourisme équitable et solidaire doit permettre l’épanouissement du voyageur et de l’accueillant. Ses ressources doivent encourager l’économie locale et le développement durable des populations visitées. Afin d’encourager l’économie locale, Spiritours favorise

10 juin 2010 - Publié par Anne Godbout

Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours