Articles identifié au mot «spiritualité »

Par : Mark Langlois

Musique et spiritualité se conjuguent dans ces trois capitales de l’Empire Austro-Hongrois, Vienne, et puis Prague et Budapest. Même si la pratique religieuse y est à la baisse, il reste que le fait spirituel persiste à travers la présence de nombreux édifices religieux et de la musique d’inspiration religieuses, tant classique que contemporaine. Et les habitants de ces trois villes se retrouvent inévitablement dans des lieux où Vienne ne peut que rappeler la gloire de l’Empire Austro-Hongrois. Ses monuments grandioses se situent surtout dans l’enceinte du célèbre Ring, dominé par le palais royal (Hofburg).

C’est dans sa chapelle (Hofmusikkapelle) qu’on peut entendre les Petits chanteurs de Vienne (Wiener Sängerknaben) chanter une messe de Mozart, de Schubert, ou de tant d’autres là où pendant des siècles se recueillaient les membres de la famille impériale.on célèbre leur héritage musical et religieux. Spiritualité n’est pas nécessairement nommée,  mais elle baigne la réalité quotidienne depuis des siècles.

2 décembre 2015 - Publié par Anne Godbout

Un sentier descend le long de la pente d’une colline, avec quelques arbustes de chaque côté; un lieu bien simple en apparence, mais nous sommes sur un versant du Mont des béatitudes ! Lieu historique ou pas, nous savons que quelque part dans ce paysage Jésus s’est livré en paroles. S’il est en effet un lieu dont on peut dire : « Le jour au jour en publie le récit et la nuit à la nuit transmet la connaissance. Non point récit, non point langage, nulle voix qu’on puisse entendre, mais pour toute la terre en ressortent les lignes et les mots jusqu’aux limites du monde (Ps 19) », c’est bien ici.

Au pied de cette colline se trouve le lac de Tibériade ou mer de Galilée ! Immense ! Et là, toute une série de pages d’Évangile se bousculent dans votre tête et dans votre cœur : la multiplication des pains, le discours sur les béatitudes, les pêches miraculeuses, la tempête apaisée, l’apparition de Jésus et bien d’autres encore. Toutes ces pages prennent une force spéciale en ce lieu, elles prennent vie! Il suffirait de fermer les yeux pour remonter le temps et se retrouver au cœur de ces scènes, s’en imprégner, saisir à la fois leur caractère très concret et humain, et je dirais même terre à terre, qui rehausse d’ailleurs leur caractère transcendant et divin.

Maintenant imaginez vous plongés dans cette expérience humaine et spirituelle et chaque jour dans un nouveau lieu : Nazareth, Cana, Bethléem, Béthanie, Mont-Thabor, Jéricho, Capharnaüm, Jourdain, Jérusalem, Gethsémani, Golgotha, et enfin le lieu de la résurrection. Le plus beau c’est que vous n’êtes pas seuls ; vous êtes avec d’autres, vous chantez, vous riez, vous méditez, vous vous émerveillés et partagez des moments inoubliables. Inutile de dire que dans un vécu aussi intense, le cœur et l’âme surpassent le cerveau en la capacité à saisir l’expérience pour la conserver précieusement dans son coeur comme Marie. Je ne pourrai donc rendre en mots ce que j’ai vécu et partagé avec d’autres jeunes. J’espère tout simplement vous avoir transmis une vue de l’âme qui a été transformée par l’expérience, une saisie d’un cœur qui s’est remis à désirer la sainteté en communion avec  mes compagnons de voyage parmi lesquels,  Mgr Christian Lépine, Archevêque de Montréal, dont nous avons découvert le cœur de père et l’attachement profond au Seigneur.

Tout ceci n’aurait bien entendu pas été possible pour moi personnellement sans Mission Jeunesse qui m’a encouragé et soutenu pour la réalisation de ce voyage, sans une grande générosité de Spiritours qui en a subventionné une partie, et sans la passion et la détermination de notre super guide Théa, qui a été plus qu’une guide mais aussi et surtout une grande sœur dans la foi, qui nous introduisait dans tous ces lieux avec une joie contagieuse tout en veillant à ce que nous puissions par des temps de méditation goûter à leur dimension spirituelle. Merci Seigneur !

Yannick Fouda

Ce pèlerinage-jeunesse en Terre Sainte a eu lieu du 25 juin au 8 juillet 2015, le groupe était composé de 11 jeunes adultes du diocèse de Montréal, ainsi que de Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, Isabel Correa, directrice du Service Mission Jeunesse diocésain et Théa Van de Kraats, coordonnatrice de Spiritours et guide-accréditée. 
Une nouvelle édition est prévu à l’été 2017! 
18 septembre 2015 - Publié par Anne Godbout

Ce palmarès vous emportera dans les pays lointains étant le lieu culte de certaines religions dans le monde. D’autres lieux sont un havre de beauté, sérénité et paix qui porteront votre esprit dans un cheminement inoubliable. Plusieurs de ces pays ont des monuments et sites classés dans le patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.
Voici le top 10 des destinations à faire dans une quête spirituelle.
1. Jérusalem en Israël
Jérusalem est au cœur de l’histoire sainte de la vie du Christ de par sa vie, sa mort et sa résurrection. Les textes de la nouvelle bible prennent un nouveau sens grâce à l’empreinte de chaque lieu ainsi que les symboles présents dans la ville. C’est la découverte de la diversité et la richesse des chrétiens de par leurs rites, leurs mœurs, les traditions. Un pèlerinage dans la Terre sainte reste l’un des plus beaux voyages.
2. La Mecque en Arabie Saoudite
Une grande ville située à l’ouest de l’Arabie Saoudite à quelques dizaines de kilomètres de la mer rouge. C’est dans cette ville que se trouve la grande mosquée Masjid Al-Haram. La Mecque est le foyer de la vie religieuse musulmane. L’un des cinq piliers de l’islam tout croyant doit faire un pèlerinage dans ce lieu saint au moins une fois dans le cheminement d’une vie.
3. Vatican
Faire un pèlerinage de quelques jours en passant par Rome afin de visiter le Vatican. Cette place offre également des visites culturelles, des découvertes ludiques spécialement intéressantes si vous faites le périple avec des jeunes.
4. Tibet
Accomplir un pèlerinage bouddhiste sur les sites sacrés vous donnera projection d’avenir et une grande sérénité. Peut importe votre niveau d’engagement un voyage au Tibet est exceptionnelle tant par la spiritualité légendaire des moines tibétains ainsi que leur guide spirituel le Dalaï-Lama.

18 mai 2012 - Publié par Anne Godbout

Parlons-nous de tourisme spirituSans préliminaires, Anne Godbout et Mathieu Boisvertel ou de tourisme religieux fut l’une des premières questions de Franco Nuovo lors de ma participation à l’émission Sans préliminaires le 26 juillet dernier. Je lui ai répondu que selon moi les deux vont de pair puisque spiritualité et religion sont intimement liés quoiqu’il soit important de faire la distinction entre ces deux réalités.  Mathieu Boisvert, professeur en sciences des religions à l’UQAM et invité aussi à la même émission, disait que tout ce qui est religieux est spirituel, je suis d’accord sur ce point, et que tout ce qui est spirituel est religieux, alors là je ne suis pas d’accord et je suis encore étonnée de cette affirmation de la part d’un professeur en sciences des religions. J’aimerais bien qu’il me donne sa définition de la religion (je l’ai d’ailleurs invité à participer à ce blogue). Selon mes connaissances et mon expérience, la spiritualité est plus large que la religion en ce sens qu’elle concerne tout ce qui donne un sens à la vie, tout ce qui touche le plus profond et le plus authentique de l’être humain.  Spiritualité vient du mot spiritus, qui veut dire esprit, elle ne peut ni se voir ni se toucher mais on peut en percevoir les effets dans notre vie, elle implique aussi l’idée de croissance personnelle.  Il est possible de ressentir le besoin d’une vie spirituelle et de s’engager dans une démarche de croissance intérieure sans pour autant appartenir à une religion ou être pratiquant.  Le besoin religieux prend sa source et peut s’approfondir dans une démarche spirituelle alors que le besoin spirituel peut se situer et s’épanouir hors du religieux.  En posant cette distinction, nous voulons tout simplement nous ouvrir à la vérité du cheminement spirituel qui rejoint tout l’être et collabore à son mieux-être.

2 août 2011 - Publié par Anne Godbout

Le 17 avril dernier, Madame Anne Godbout présentait, à la cathédrale de Québec, une conférence intitulée « Le tourisme spirituel et religieux contemporain » dans le cadre de la sixième et dernière Conférence Notre-Dame de la saison 2011.

La directrice et fondatrice de Spiritours y a d’abord rappelé ce qui l’a amené à créer, voilà huit ans, une agence entièrement dédiée aux voyages de ressourcement. Puis elle a donné quelques exemples de ce qu’est le tourisme spirituel et religieux contemporain. Dans son exposé d’une quarantaine de minutes, elle a également apporté un éclairage particulier aux concepts d’économie de communion, de spiritualité, de pèlerinage, de tourisme religieux et de tourisme équitable.

Madame Godbout, dont l’agence fait maintenant voyager en moyenne 1500 personnes par année, a conclu son allocution en soulignant l’influence majeure que le mouvement des Focolari a exercé dans sa vie et  dans sa manière d’entrer en relation avec ses employés, ses fournisseurs, ses clients et même ses compétiteurs… Un entretien à voir et à revoir sur le portail média ECDQ en cliquant ici.

28 mai 2011 - Publié par Michel Lizotte

Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours