Articles identifié au mot «voyages transformationnels »

 

« De l’hémisphère Nord à l’hémisphère Sud, je suis l’ange gardien du groupe que j’accompagne en voyage. Imprévus et précarités ne m’effraient pas.
Adolescente je souhaitais déjà parcourir le monde. Eurasienne, au carrefour entre l’Orient et l’Occident j’ai été bercée jeune par les récits d’Indochine de ma mère.
À ma majorité j’ai laissé libre cours à mes rêves de terres lointaines et sillonnaient la planète.
Plus tard tâtonnant dans mon orientation professionnelle j’hésitais entre plusieurs voies dont vétérinaire lorsque ma passion pour les voyages se fit grandissante j’optais finalement pour une formation en tourisme que je complétais par une étude de géographie humaine « Le tourisme dans le Hoggar », au Cœur du désert saharien des mois durant en compagnie du futur homme de ma vie.
Ayant vécu aux 4 coins du globe, amoureuse de la magie des terres lointaines et de l’être humain je suis désormais guide accompagnatrice de voyages transformationnels.

2 avril 2019 - Publié par Anne Godbout

Vivre l’expérience d’une aventure transformationnelle sur les pas du livre « Mange, Prie, Aime »; une invitation à se déposer en Ashram en Inde, en quête de soi, laissant ainsi le secret de notre Être refaire surface.

Dix ans après sa sortie, le récit initiatique d’Elizabeth Gilbert « Mange, Prie, Aime » continue de faire des adeptes. Le livre qui a changé des vies. C’est l’un des plus grands succès littéraires des 50 dernières années. Vendu à des millions d’exemplaires, traduit dans plus de 30 langues, même 10 ans après son arrivée en librairie « Mange, Prie, Aime » suscite un engouement qui ne semble pas près de s’essouffler. Pourquoi ? Parce que oui, il y a des livres comme ça qui changent des vies.

Tout comme l’auteure à succès Elizabeth Gilbert, certaines personnes se sentent coincées dans des situations « d’inconfort confortable » ne voyant pas d’issue. L’idée de se faire confiance, de laisser aller la course folle, le stress et, à un moment donné, suivre son coeur. Apprendre à dire non et à se donner du temps. Lorsque le voyage au loin, invite au voyage intérieur. Une retraite en Ashram afin de se transformer et suivre sa voie intérieure.

14 novembre 2018 - Publié par Anne Godbout

Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours