Un nouveau départ!

Une prise de conscience…
Un nouveau départ…

Ça vous est déjà arrivé de sentir que vous auriez avantage à faire les choses autrement?
À vous dire que vous avez le temps, à remettre à « plus tard »?

Un choc et une prise de conscience
Au jour de l’an 2019, ce « plus tard » est arrivé sans prévenir.

Ma maman est atteinte de l’Alzheimer. Mon beau-père est tombé malade et a été hospitalisé.
Conclusion de toute cette belle période éprouvante : il ne pourra pas revenir à la maison et continuer à prendre soin de sa femme. Il ne le peut plus.
Ma sœur, mon frère et moi nous retrouvons donc à prendre soin de notre maman à distance, car nous habitons tous à plus de deux heures et demie de route.

Cet événement a donc complètement fait basculer mon monde…

Pourtant, depuis déjà plusieurs mois, je me renseignais sur la maladie et son évolution. J’avais pris le temps de chercher des ressources et de lire plusieurs livres, regarder plusieurs films, de passer un peu de temps avec ma mère. Chaque semaine, je me disais que j’aurais avantage à passer plus de temps avec elle avant qu’il ne soit trop tard. Je me disais que c’est important d’agir en prévention plutôt qu’en réaction. C’est ce que je faisais, mais je me disais aussi que « j’avais le temps ».

Tous les événements récents m’ont ainsi amené à faire un choix clair : soutenir ma mère de la meilleure façon possible, même à distance, et en allant sur place le plus souvent possible.

J’ai donc pris congé, je me suis mise à gérer les proches-aidantes, le CLSC, les différents dossiers en cours, à voir si tous les papiers étaient en ordre – testament, mandat d’inaptitude, assurance vie, placements, maison spécialisée pour les soins appropriés selon son état, etc.
J’ai eu un cours en accéléré!

Mais, maintenant je me demande…. pourquoi avoir attendu si longtemps?

Et pourquoi attendre pour mettre mes propres documents légaux en ordre. Je me disais que le jour viendrait et que je finirais par avoir le temps de faire ces tâches, que ce n’était pas pressant, que je n’étais pas malade, que j’avais le temps… mais la maladie ou les accidents ne s’annoncent pas!
Mon beau-père n’avait pas mis à son agenda : « 2 janvier 2019, faiblesse extrême et problèmes de cœur nécessitant hospitalisation et pacemaker »!

Non. Ces évènements ne s’annoncent pas. Ils arrivent.
Et si nous ne sommes pas prêts, ils frappent encore plus fort et ils déstabilisent profondément.

Un nouveau départ…

En devant faire face à ces grands bouleversements, je constate que souvent, on pense faire du changement dans nos vies, mais qu’on n’y arrive difficilement.

Chaque début d’année, on se dit que c’est l’occasion parfaite de repartir en neuf, de s’offrir un nouveau départ. Mais malgré les résolutions et les meilleures intentions du monde, on espère qu’on se donnera soi-même un coup de pied aux fesses et qu’on arrivera à agir différemment… comme par magie. Mais au fond, nous ne faisons souvent pas grand-chose de VRAIMENT différent! On entend souvent que la définition de la folie, c’est de continuer à faire la même chose en attendant un résultat différent…

Alors pourquoi avons-nous encore cette croyance ou cette pensée magique que même si nous changeons à peine les choses, les résultats seront étonnants!

C’est la loi du moindre effort? La paresse? L’insouciance?
C’est la « confortite »!!!

Chacun d’entre nous sait bien ce qu’il aimerait changer ou faire différemment, par contre, peu d’entre nous s’y engagent vraiment.

S’engager aux vrais changements

Le mot engagement est encore tabou (dans les faits), et un vœu pieu (dans nos paroles). Je dirais que peu de gens les tiennent vraiment, ces engagements.
Les excuses sont faciles. Et je fais partie du lot.
Un autre dicton dit d’ailleurs : « C’est soit les excuses, soit les résultats ». Lequel vais-je choisir cette année?

On semble aussi croire que faire et être sont en opposition. Certains vont alors s’engager ou prendre des résolutions pour « faire » moins de choses, ou pour « être » plus, ou vice et versa. Je crois que la réponse est dans l’équilibre et dans la complémentarité de ces deux sphères. Et que les engagements que nous faisons doivent tenir compte des deux.

Je crois que les engagements qui sont les plus urgents pour chacun de nous sont sur la liste de : « Quand j’aurai le temps, je ferai… »

Je vous suggère donc de ressortir cette liste ou de l’écrire, de mettre des dates à côté de chacun de ces points. Ensuite, partagez cette liste à une personne de confiance pour qu’elle puisse de temps en temps vous demander où vous en êtes. Et vous assurer que vous n’attendrez pas que l’imprévu vous oblige à le faire.

Se préparer… tout en faisant place aux imprévus
La vie est un voyage. Parfois tout va bien, et il n’arrive aucun imprévu, tout se déroule selon le plan, ou les choses s’enchainent sans qu’un plan ne soit établi, et on revient avec des photos dignes de cartes postales. Et parfois, les intempéries, les surprises moins agréables, une catastrophe, une perte de valise ou de documents importants, modifie complètement le cours du voyage. Ça ne nous arrête pas de voyager pour autant.
On le fait alors avec une conscience grandie.

C’est ce que je nous souhaite à tous en ce début d’année, en ce nouveau départ, de choisir de continuer de voyager tout en le faisant simplement plus consciemment, avec un engagement plus grand envers soi, autant l’aspect humain que divin, et avec un respect plus grand de ceux qui nous entourent. Et surtout, avec Amour.

Un homme-médecine algonquin me disait un jour : « Je ne me suis jamais perdu, par contre, j’ai beaucoup découvert et voyagé, parfois même dans des endroits où je n’avais pas du tout prévu aller! »

C’est un regard amoureux sur nos détours qui nous permet de repartir, à nouveau, et de créer ces nouveaux départs.

Bon nouveau départ!
Et bonne année, un jour à la fois, comme si c’était le dernier.

 

Par: Josée Godbout, accompagnatrice chez Spiritours et coach professionnelle

21 h 30 min - Publié par Anne Godbout

5 Responses to “Un nouveau départ!”

  1. Linda Blais dit :

    Bonjour,

    Cet article m’interpelle vraiment. Le 27 décembre, j’ai fait hospitaliser mon père pour une grande faiblesse et une glycémie alarmante. Le 30 décembre au matin, il est décédé. Tout s’est passé vite, Qui aurait imaginé son décès en quelques jours. Il faut dire qu’il avait 91 ans, On a fêté Noël simplement le 25 décembre comme d’habitude, car on fête davantage le Nouvel An et mon père devait se joindre à nous. Ses documents légaux étaient prêts et il avait même fait des pré-arrangements funéraires.

    Bonne Année 2019, Santé et Prévoyance !

    Linda Blais

    • Anne Godbout dit :

      Bonjour Linda, merci pour votre commentaire! Nos plus sincères condoléances à vous et votre famille pour votre papa! Que son âme repose en paix! Je suis sincèrement désolée de ne pas avoir répondu plus tôt, nous avions l’habitude de recevoir les commentaires de notre blogue par email, ce qui n’est plus le cas. Bon été à vous et votre famille! Anne

  2. Ariane Belval dit :

    Très beau texte ma belle amie! Belle prise de conscience, merci de partager pour que l’expérience personnelle devienne un apprentissage collectif. Je t’aime fort et vous envoie, à toi et toute ta famille, un arc-en-ciel d’énergie, de force et de courage dans la sérénité. Et un gros câlin spécial à toi, Anne et Delphine xxx

  3. Ellsabeth de Boutray dit :

    Je vous accompagne parfaitement dans toute votre réfection.
    Me voici en France ,depuis un mois et demi pour toutes sortes de choses que je pensai faire.
    Et bien des choses se passent autrement.
    Le Seigneur est présent et sait bien ce qu’il veut pour moi.Je me mets dans ses bras et lui demande sans cesse de m’éclairer sur le chemin qu’ il veut pour moi….
    Amitiés à tous.Sainte année !
    E.de Boutray.



Vous aimez notre site? Recommandez-le!


Ce blogue est une gracieuseté du Groupe Spiritours